Tidinit vs Guitare

tidinitLa tidinît s’inscrit dans la famille des luths mauritaniens et soudanais qui sont utilisés dans l’ensemble de la zone ouest-africaine par les griots de cour dont il est l’instrument emblématique. On parle de hoddou chez les Peuls, de xalam chez les Wolofs, degaimberé chez les Soninkés. Il pourrait y avoir une filiation avec les ganabir évoqués par Ibn Battuta à la cour de Mansa Souleyman, souverain du Mali (XVIe siècle).

Chez les Touaregs de l’ouest qui n’ont pas de griots, les forgerons ont adopté leur rôle et leur instrument qu’ils appellent tahardent.

La tidinit est un luth à 4 cordes réservé aux hommes. Sa caisse de résonance en bois et de forme variable est recouverte d’une peau tendue. Simple tige de bois, le manche s’enfonce dans la caisse, sous la peau. Les cordes sont tendues sur un chevalet et fixées à des anneaux en cuir qui servent à régler les accords. Des sonnailles métalliques fixées à l’extrémité du manche ou des chaînettes enroulées autour de la caisse servent de bruiteurs. Le musicien pince les cordes et frappe en même temps avec le pouce sur la peau tendue pour marquer le rythme.

 

source instrumentdumonde, mediatheque.cite-musique, afrisson

©rimculture sep 2015

Les commentaires sont fermés