PESCC : Atelier final de capitalisation des actions

ilogopesscMauritanie-UE

Atelier final de capitalisation des actions de renforcement des organisations de base

Un atelier final de capitalisation des projets de renforcement des capacités des organisations de base pour le développement local de l’Avis d’Appel à proposition 1 (AAP 1) a été organisé, ce mardi à Nouakchott par le Programme de l’Union Européenne pour la Société civile et la Culture (PESCC).

La rencontre profite aux représentants des six organisations de la société civile (OSC) de niveau 2et 3 ayant joué un rôle d’accompagnement et d’encadrement des organisations de base  de base  œuvrant dans les six pôles d’activités retenus par le PESCC (Aïoun, Atar, Kaédi, Boghé, Nouadhibou et Nouakchott) de manière à favoriser leur participation effective et efficace au développement local.

Il s’agit du projet d’appui à la société civile en Adrar (ASCA), du projet d’aménagement, de formation, d’organisation et de renforcement  des organisations de base (OB) du pôle d’Aïoun  et d’appui à la concertation  communale et régionale (AFOR/AC), du projet de renforcement  des capacités des OB du Gorgol, du projet d’appui à la société civile pour le développement local de Boghé,  du projet de promotion  du droit au développement  local inclusif des OB des communes de Nouadhibou et Boulenoir et du projet d’appui au développement des OSC.

Introduisant l’atelier, M. Teddah ould Mohamed Mahmoud, Expert en Suivi-evaluation du PESCC a présenté les principales leçons et enseignements tirés issus de la mise en œuvre des activités rendues effectives dans le cadre des six projets. Ces enseignements qui sont aussi des bonnes pratiques concernent en priorité l’amélioration de la capacitation des acteurs, la restructuration des acteurs de la Société Civile au niveau des six pôles ainsi que l’amélioration de l’interface entre les acteurs et autorités administratives.

Patrick Ryckaert, régisseur et coordinateur du PESCC, a pour sa part souligné que les activités de renforcement et d’accompagnement des organisations de base dans les 6 pôles d’intervention représentent un investissement en capital de près de 706.000.000 d’ouguiyas, dont 576.000.0000 sur fonds FED et 130.000.000 sur fonds des OSC.

Cet appui, a-t-il poursuivi, a concerné près de 57 collectivités territoriales et 350 bénéficiaires, responsables du tissu associatif local.

Le régisseur a ajouté que l’objectif du Programme était d’outiller les Organisations de la Société Civile mauritanienne pour qu’elles soient de véritables partenaires au développement et qu’elles puissent participer activement à la lutte contre la pauvreté en participant au dialogue politique tant au niveau local, qu’au niveau régional et national et cela en prônant, à quelque échelon que ce soit, la bonne gouvernance.

Il a indiqué que l’objectif de la rencontre est de réfléchir sur les bonnes pratiques observées dans le cadre des 20 mois d’appuis spécifiques que 6 OSC ont pu développer pour renforcer les organisations de base de 57 communes rurales et/ou urbaines, des 6 régions de concentration.

« Durant ces 20 derniers mois, près de 350 associations communautaires de base ont eu, de leurs pairs, 10 ONG de niveau international ici présentes, des appuis et un encadrement spécifiques pour mieux comprendre leurs rôles en tant qu’acteurs appelés de la société civile et les enjeux de la décentralisation (démocratie participative): la responsabilisation des acteurs locaux, y inclus la société civile locale», a conclu M. Patrick Ryckaert.

L’atelier a abouti à un plaidoyer du groupement d’OSC d’accompagnement (AAP1) cités plus haut,  mettant en exergue une réflexion concertée sur « comment renforcer la société civile en Mauritanie ».

Ce document est clairement une résultante des actions de renforcement des capacités et de financement des OB en régions dans le cadre du PESCC.

Le PESCC, qui sera clôturé le 23 novembre 2016, est un programme de la République Islamique de Mauritanie financé par le 10ème FED pour un montant de 7 millions d’Euros qui a pour objectifs la lutte contre la pauvreté, la promotion de la bonne gouvernance et le développement du secteur culturel.

La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence du directeur de la société civile au ministère des Relations avec le Parlement et de la Société civile, M. Mohamed Horma Ould Babana, du Chargé de programme auprès de la Délégation de l’Union Européenne, M. Leandro Médeot  et des experts (Suivi-évaluation, Renforcement des capacités des OSC, Culture et Communication) du PESCC.

 

Salah Ould Abeïdalla

 

img_4744 img_4751 img_4752 img_4765 img_4771 img_4774 img_4781 img_4784 img_4786

 

©rimculture novembre 2016

 

Les commentaires sont fermés