Un riche patrimoine de jeux, de danse et de musique

danseLa Mauritanie se situe au point où les cultures arabes et africaines se rencontrent ; elle est le lien entre les pays d’Afrique du Nord et de l’Ouest. Cela lui a donné un caractère spécial, avec sa diversité ethnique merveilleuse qui se reflète dans sa culture unique. Cela est évident dans la riche tradition de la Mauritanie en jeux, en danses et en musiques, en épousant les cultures arabes et africaines. Dans ce post nous allons vous montrer quelques exemples.

Le jeu de “Anigur”

Le jeu de “Anigur” ou “jeu broche” est l’un des jeux traditionnels mauritaniens les plus connus, qui simule un duel à l’épée, mais en utilisant des bâtons. Il n’y a pas de victimes, le jeu se termine sans vainqueurs ni perdants, comme le but est uniquement de divertir. Alors que les “adversaires” sont engagés dans le duel, les femmes jouent des tambours en poussant des youyous pour les encourager.

Habituellement, le jeu se déroule entre deux concurrents armés de bâtons, mais un joueur peut aussi affronter en duel deux ou trois adversaires en fonction de son expérience et de sa force. Le joueur d’”Anigur”est considéré comme un personnage important que les gens cherchent à inviter à des occasions spéciales, mais il ne gagne pas d’argent pour cela.

Ce jeu est également exécuté lors des célébrations de mariage et de cérémonies officielles mauritaniennes ; il fait partie de l’âme du peuple et prend une place importante parmi les jeux populaires mauritaniens.

La vidéo suivante montre deux hommes qui jouent à l’”Anigur”, tandis que les femmes autour d’eux claquent des mains pour les encourager:

La danse du “Nifara”

Le “nifara” – la flûte mauritanienne – est un instrument de musique proche du cœur des gens ; danser à son rythme est populaire parmi les jeunes Mauritaniens. Les danseurs utilisent leur habileté pour danser ses mélodies, une danse expressive dans un style théâtral. Au fur et à mesure que l’enthousiasme s’accroit dans le public, qui pousse des you-you et claque des mains.

Dans cette vidéo on peut voir quelques jeunes Mauritaniens qui dansent sur des airs nifara:

 

La diva Dimi Mint Abba

Enfin nous arrivons à la légende de la musique mauritanienne, Dimi Mint Abba, dansla vidéo suivante, elle chante une chanson traditionnelle accompagnée de l’instrument magnifique, le “ardin” [similaire à la “kora“].

Dimi était une chanteuse traditionnelle mauritanienne, née dans la région de Tagant, elle a conquis la célébrité dans les années 1970. Sa voix était capable de transcender les frontières de son pays pour atteindre le reste de l’Afrique et certains pays arabes. Elle a donné du bonheur à des millions de Mauritaniens pendant des décennies.

Elle a commencé sa carrière au début des années 1970, et a représenté son pays dans un concours de chant arabe à Tunis en 1976.

Dimi Mint Abba est décédée [en anglais] le 4 juin 2011, et la nouvelle de sa mort a été un coup de tonnerre pour les Mauritaniens. Il y a eu une effusion de douleur dans tout le pays.

La vignette et les images sont extraites d’un spectacle de Dimi Mint Abba au Festival du Désert à Essakane, au Mali, en 2004. Image de CultrVultr sur Flickr.

globalvoicesonline

 

Laisser un commentaire