Malouma tisse sons pop et musique mauritanienne

IMGElle pose un regard doux sur les êtres, parle d’une voix qui murmure, respire la sérénité. Portant le voile avec élégance, Malouma, chanteuse la plus célèbre de Mauritanie, rayonne d’une calme assurance quand nous la rencontrons, à Paris.

 

 

 

Elle a quitté sa ville, Nouakchott, pour venir présenter son quatrième album, Knou, un tissage ethno-pop rapprochant le chant et les instruments traditionnels (luth tidinît et harpe ardin) avec des sonorités urbaines occidentales. Elle est en France, à l’invitation du Festival Arabesques, voué aux arts du monde arabe, à Montpellier, qui se tient jusqu’au 25 mai.

FIBRE MILITANTE

La musique, le sens des chansons formant la trame de Knou rappellent ce que Malouma a toujours été : une artiste autant attachée à la culture et aux valeurs transmises…

 

Par Patrick Labesse

Laisser un commentaire