Malika Diagana : héritage multiculturel

malika2Née à Nouakchott (Mauritanie), Malika revendique son héritage multiculturel. Sa mère, cap verdienne, est écrivain, son père, soninké, est avocat. Son oncle Julien Lopez fait partie des premiers photographes de studio de Saint Louis. Il crée dans les années 60 le studio Photo Artista. Sachant utiliser ces différentes façons de « jouer « avec la lumière, elle poursuit une carrière de graphiste tout en consacrant une partie de son temps à la photographie. Sensible et certainement marquée dès sa jeunesse par la qualité des travaux de son oncle julien, elle opte délibérément pour la photo en noir et blanc, et s’intéresse plus particulièrement au portrait.
Son « style » est basé sur son apprentissage multiple, résumé dans la maxime qu’elle fait sienne «photographier, c’est écrire en lumière ». La photographie est pour elle un moyen de donner son point de vue, de raconter une multitude d’histoire, de partage avec l’autre ainsi qu’un devoir d’archivage pour que les générations futur puisse témoigner du temps passé Malika Diagana (Linguere Artwort) fait partie de cette nouvelle génération de « gens de l’image » qui, loin d’opposer les différentes facettes de leur activité, inventent un nouveau langage visuel.

source : http://www.senegal-njaay.com/culture/malika-diagana-heritage-multiculturel/

©rimculture septembre 2015

Les commentaires sont fermés