Ly Djibril Hamet est décédé

teaserbox_33976942Le poète et écrivain mauritanien Ly Djibril Hamet est mort ce week-end à Québec, alors qu’il participait au 81e congrès du PEN International. Il venait de fonder le PEN Mauritanie.

Ly Djibril Hamet, 69 ans, est décédé après avoir été hospitalisé dans la capitale, dans la nuit de vendredi à samedi.

Ce militant pour la survie des langues mauritaniennes a déjà séjourné dans la prison d’Oualata. Il avait en effet été condamné à cinq ans de prison fermes en 1986 après avoir distribué le Manifeste du Négro-Mauritanien opprimé. Il est aussi l’auteur de plusieurs pièces de théâtre, dont L’arbre à la cour criminelle. Sa langue maternelle était le peul, et il militait pour la promotion de l’ensemble des langues nationales mauritaniennes.

« Prête-moi une langue, pour Dire, la vérité, la parole belle, la parole sage, l’éloge, le pulaar, les autres langues », écrivait-il dans le poème Prête-moi, qui pourrait être inscrit sur une chaise qui sera exposée en son honneur à la toute nouvelle Maison de la littérature de Québec.

image

Photo: Virginie Tardiff L’œuvre d’Aline Martineau, une chaise qui représente les écrivains morts ou emprisonnés à cause de leur lutte pour la liberté d’expression, deviendra un hommage à Ly Djibril Hamet.

Inna Lilahi Wa Inna Ileihi Rajioune

source

©rimculture octobre 2015

Les commentaires sont fermés