Le thé

atayaLe thé est un véritable rituel d’accueil, de détente, de négociation. Il est souvent préparé par un plus jeune ou un serviteur. C’est un thé vert de Chine, très sucré et parfumé de menthe fraîche (qui pousse dans toutes les conditions et dans les villages les plus reculés).
Il est d’abord rincé à l’eau chaude, puis mis à bouillir ; un premier verre est rempli, qui sera ensuite versé et reversé à de multiples reprises dans les autres verres afin de déposer au fond de chacun l’indispensable mousse ; il est ensuite sucré, remis à chauffer, goûté, resucré, la menthe y est ajoutée, il est remélangé et enfin servi.
Comme il y a toujours plus de convives que de verres et que le rituel comprend au moins trois tournées, vous boirez votre verre prestement et le tendrez immédiatement à celui qui officie pour qu’il serve les autres.
Sacré, pensez à utiliser la main droite – et pas la gauche – pour prendre votre kass (verre).

Les commentaires sont fermés