Activités du programme sanitaire Agir-PF

african-mother-and-child1

Planification familiale : L’urgence d’agir en Afrique de l’Ouest francophone

Les activités du programme Agir pour la Planification Familiale (Agir-PF), financé par l’Agence américaine de développement de la coopération internationale qui s’occupe de la santé reproductive, ont démarré mercredi en Mauritanie, a-t-on constaté à Nouakchott.
Un atelier a été organisé à cette occasion avec pour but de faire connaitre ce programme régional auprès du ministère de la Santé mauritanien, des partenaires au développement et des ONG.

L’atelier permettra également de discuter un plan régional et national et d’adopter les différents aspects de coopération avec les partenaires actifs dans le domaine de l’espacement des naissances.

En ouvrant l’atelier, le secrétaire général du ministère de la Santé, Ahmed Ould Sid’ahmed Ould Die, a rappelé que la Mauritanie avait adhéré aux grandes initiatives internationales visant à limiter les décès des mères et des nouveau-nés, y compris la Stratégie de partenariat de Ouagadougou pour l’espacement des naissances.

Il a ajouté que les efforts déployés par son pays dans ce domaine ont permis de réduire considérablement les taux de mortalité chez ces catégories, même si davantage d’efforts doivent encore être fournis dans ce sens.

Pour sa part, la chargée d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Nouakchott, Marta Paterson, a souligné que la coopération entre son pays et la Mauritanie couvre plusieurs domaines prioritaires dont notamment la promotion de la sécurité et de la paix, le développement économique et social, le renforcement des institutions démocratiques, la protection des droits de l’homme, la sécurité alimentaire, l’éducation et la santé.

Elle a ajouté que Washington débloquera deux millions de dollars pour appuyer le plan national d’espacement des naissances à travers le programme régional Agir-PF.

Ce programme qui s’étend sur quatre ans a pour but de permettre l’accès des femmes aux services de planification familiale en Mauritanie, en Côte d’Ivoire, au Bénin, au Burkina Faso et au Niger.

source : africatime

©rimculture octobre 2015

Les commentaires sont fermés