Biographie Ousmane Touré

vousmanetoureOusmane Touré est né à Kaédi, Mauritanie.

Ex-chanteur de l’Orchestre de Mauritanie, Ousmane Touré rejoint ses frères de Touré Kunda en 1994, année de parution de « Casamanace de clair de lune » (un madinka dong roots) et du Live « Paris-Ziguinchor » vendu à plus de 200.000 exemplaires. Ousmane Touré fut le chanteur de Touré Kunda. Le groupe sénégalais, alors à son apogée, remplit les sales du monde entier, enchaînant tubes et disques d’or. Ce succès fulgurant permit une réelle reconnaissance de la nouvelle musique africaine.

Depuis son départ du groupe, Ousmane Touré a multiplié les rencontres et les voyages. L’artiste mauritano-sénégalais a la candeur de ceux qui sont passionnés par ce qui fait leur raison d’être. Dans son cas, c’est la musique, toute la musique et rien que la musique. Auteur, compositeur, musicien et chanteur, sa seule voix suffit à vous convaincre. Un timbre unique qui se décline sur toutes les mélodies, nous proposant ainsi un véritable carnet de voyage enrichi d’explorations ethno-musicales.

Discographie

Avenue du monde

Disques – CD  |  Ousmane Touré  | Parution : 2004  | Label :  Night & Day

Après les cassettes Lolo (2000) et Nenam (ma mère – 2002), une co-réalisation du titre Africa Bamba avec Carlos Santana (vendu à plus de 18 millions d’exemplaires), Ousmane Touré revient sur le devant de la scène internationale avec Avenue du monde .

Dans cet album dirigé par Jean-Louis Mary, le benjamin des frères Touré Kunda pose sa voix au registre ample et modulée, parfois voilée, sur un afro-jazz-rock ( Mandou = l’humilité), sur une morna avec piano ( Beng = viens) ou sur un latin jazz avec sahourouba ( Dimba = la flamme). Dans le titre de l’album, Avenue du monde , Ousmane Touré lance un message en wolof et en français aux citoyens du monde sur un beat mariant sonorités orientales, jazz et un mbalax très discret.

Musiciens : Ousmane Touré (auteur / compositeur / voix), Nicolas Mollard (guitare), Hervé de Ratuld ( basse / contrebasse), Julien Tékeyan (batterie), Jean-Louis Mary (claviers), Jaco Largent (percus), Benjamin Petit (sax / flûte traversière), Joëlle Kundé / Gaëlle Hervé / Zina Tarmiato (chœurs), N’do Kanouté (kora), Daniel Colin (bandonéon), Vahé Derkaloustian (doudoux), Jean-Louis Mary (direction artistique), Eric Valleye (production exécutive), Pascal Lafa & Jean-Louis Mary (réalisation).

Titres : 1. Mandou (O. Touré / O. Touré / Nicolas Mollard), 2. Beng (O. Touré / O. Touré), 3. Dimba (O. Touré / O. Touré), 4. Téréna mou teu (O. Touré / O. Touré / Jean-Louis Mary), 5. Simbala (O. Touré / Hervé de Ratuld), 6. Yomi (O. Touré / (O. Touré / O. Touré),), 7. Disso (O. Touré / Hervé Vasseur), 8. Sembo (O. Touré / O. Touré), 9. Avenue du monde (Zina Tamiato / Stéphanie Pétrequin / (O. Touré / O. Touré), 10. Leer (O. Touré / O. Touré).

 par   Afrisson  15 mai 2007 – © Afrisson

©rimculture novembre 2015

Les commentaires sont fermés