Biographie et CV de Mokhis le pionnier de la peinture

mokhisNè en 1957, Mohamed Ould Sidi Mohamed qui était connu par « Mokhis » est peintre mauritanien, Il est né en 1957. Qui mieux que Mohamed Ould Sidi Mohamed, plus connu sous le sobriquet de « Mokhis », pouvait démarrer la première exposition des figures historiques ayant amorcé la Mauritanie moderne ?

Ce jeudi 24 janvier, au musée national de Nouakchott, cet artiste hors pair, déjà connu de tout le monde, a confirmé une fois de plus tout ce qu’on pense de lui : qu’il est un génie artistique !

« C’est l’histoire de la Mauritanie que la nouvelle génération ne connaît pas que j’ai immortalisé ».

Le dessein est là et cette phrase peut bien résumer succinctement la dévotion dans laquelle Mokhis a voulu entreprendre son vaste projet qui est celui de porter, à travers la peinture, ses « regards sur le passé », un projet qui lui a valu 6 mois de dure labeur, seul dans son atelier de création.

Le thème de l’exposition (« Regards sur le passé ») dont la cérémonie officielle a été présidée par la secrétaire générale du ministère de la culture et de la communication en présence du secrétaire général de la fondation Khattou Bint Boukhary, de Marième Daddah, de Mamadou Hadiya Kane, directeur de l’office national des musées est à la fois symbolique, pédagogique et culturelle.
Culturelle, pédagogique et symbolique parce que cette exposition, la première du genre, a réussi à réunir les plus illustres personnages historiques ayant amorcé la Mauritanie moderne.

Des émirs (Abderrahmane Ould Souéid Ahmed) aux hommes politiques( Moctar Ould Daddah) en passant par les marabouts(Baba Ould Cheikh Sidiya) sans oublier les grands chefs de tribus(Mohamed Ould Lab, de la tribu des Oulad Damane), rien n’a été laissé au hasard ni occulté pour trahir la mémoire collective.

18 tableaux au total ! 18 regards différents sur le passé ! Chaque tableau est une histoire, une histoire à nous, une histoire qui appartient désormais à la postérité, une histoire à préserver des vicissitudes du temps et de la vie pour rester inaltérable ! Chaque collection est un pan de notre patrimoine, de notre civilisation, de nos vestiges, d’une poignée de personnes qui ont fortement marqué l’histoire de la Mauritanie contemporaine sur le plan religieux, politique et social.

Les 18 tableaux n’ont laissé personne indifférente tellement c’est expressif et impressionnant par leur grandeur et leur stature. Tout le monde était là pour découvrir ce patrimoine : les amateurs d’art, les disciples, les autorités et surtout les amis.
« C’est joli ! C’est magnifique ! Le ministère (de la culture et de la communication, ndlr) doit acheter toutes les œuvres. Regards sur le passé : c’est un thème très important et très intéressant », confie, l’air ému et la voix étouffée, Khadijétou Mint Ismail, artiste peintre. « Je trouve que c’est vraiment extraordinaire ! C’est ça qui représente notre diversité culturelle, notre héritage, notre histoire et notre mémoire. C’est aussi ça qui fait notre unité nationale et notre richesse », témoigne Mohamed Yahya, cet autre artiste peintre mauritanien plein de fougue.

Mokhis n’a pas déçu ses invités et a prouvé qu’il est un artiste de grand talent pour paraphraser madame Marième Daddah qui avait dû mal à retenir son émotion.
« Le thème qu’il a choisi n’est pas banal, n’est pas anodin. C’est le thème de la mémoire. La mémoire, nous y sommes tous attachés et nous savons que sans mémoire nous ne construirons pas un avenir digne de ce nom. Tous ces personnages sont émouvants. C’est bien Mokhis d’avoir jeté un lumineux coup de projecteur sur le passé de ceux qui avec leurs faiblesses et leurs défauts d’être des humains ont su au fil des siècles et même des millénaires déposer les strates de l’histoire. C’est là une remarquable contribution aux efforts de tous ceux qui rêvent la Mauritanie de demain faite de mémoire et de créativité. »

Cet événement artistique a ému plus d’un. Au premier des rangs, le directeur de l’office national des musées, Mamadou Hadiya Kane qui a souligné le génie artistique et l’importance de cette œuvre nationale et citoyenne du peintre.
« Au niveau historique, c’est fondamental parce que c’est des personnes qui ont marqué la vie politique de la Mauritanie dont la plupart d’entre eux n’étaient pas bien connus. Ça va être la première fois de voir ces personnes. Au niveau de l’art ou de l’histoire de l’art, c’est un travail extrêmement important parce que d’habitude, c’est des peintres spécialisés dans ce que l’on appelle la peinture historique ou bien spécialisés dans les portraits. Or, Mokhis a réussi la synthèse de tout cela. D’où l’importance. L’autre importance de cette exposition, c’est le mécénat parce que ça a été soutenu par la fondation de la première dame Khattou Bint Boukhary. »

Cette œuvre monumentale, réalisée à partir de photos, n’est pas encore la propriété du musée national. Tout le monde a souhaité que cette merveille reste au musée national pour que l’ensemble des populations puisse en bénéficier.

« On voudrait que ces tableaux restent ensemble pour constituer une étape importante de notre histoire. C’est des tableaux destinés à la vente mais on ne voudrait pas qu’ils soient vendus séparément. Le musée n’a pas malheureusement les moyens de les acheter mais ce qu’on souhaiterait c’est d’avoir une personne, une fondation qui achèterait tous les tableaux et qu’ils restent ensemble », a souligné le directeur de l’Office national des musées.

Ayant compris que l’art peut bien jouer un rôle dans la réconciliation nationale, Mokhis vient de réaliser un chef d’œuvre historique en faisant d’une pierre deux coups : laisser un patrimoine aux générations à venir et réussir à réunir dans une exposition de grandes figures historiques de la Mauritanie moderne.

Parallèlement à cette exposition de Mokhis, l’acquisition d’un tableau représentant la mosquée de Chinguity par le musée national a été inaugurée par la secrétaire générale du ministère de la culture et de la communication. Une œuvre de plus pour les collections de notre musée national.

En exclusivité sur rimculture.org un résumé du CV de MoKhis de  1971 à nos jours :

 

  • 2015 exposition au Centre culturel marocain « Quarante ans de peinture »
  • 2014 expositions collectives à la Galerie SINAA
  • 2014 Exposition collective à L’institut français de Mauritanie « Dialogue de générations »
  • 2012 Exposition collective à la Maison des artistes
  • 2010 exposition à Dakar ( Women Group ART show 2010 )
  • 2010 exposition collective Musée Nationale
  • 2009 Exposition à l’Institut Français de Mauritanie
  • 2008 Exposition au Musée Nationale de Nouakchott « regard sur le passé »
  • 2007 Exposition à la galerie SINAA
  • 2007 Exposition au centre culturel Marocain de Mauritanie
  • 2006 Exposition au Mémorial Modibo Keita à Bamako (Mali)
  • 2006 Exposition collective au Marché National de l’art à Bamako (Mali)
  • 2006 Exposition collective au festival sur le fleuve Niger à Ségou (Mali)
  • 2004 Exposition au club(B) de Nouakchott
  • 2001 Exposition Collective au festival de l’artisanat à Dakar (Sénégal)
  • 2001 Exposition collective à la Maison des artistes
  • 1999 Invitation à la Galerie Mame Thiouth à l’occasion du festival international de Jazz de Saint Louis (Sénégal)
  • 1998 Exposition collective pour le démarrage de la première association des artistes
  • 1992 Invitation en Lybie pour l’inauguration du fleuve artificiel
  • 1991 Exposition collective au Maroc
  • 1986 Lauréat du concours de la meilleure affiche pour le 40éme anniversaire de la FAO
  • 1979 Exposition collective intitulée « Démarrage de la peinture contemporaine en Mauritanie »
  • 1975 Première Exposition Individuel pour l’inauguration de la première foire nationale
  • 1971 Dessinateur d’affiche de Cinéma de Rosso Mauritanie

 

Pour contacter l’artiste:

Moctar Ould Sidi Mohamed, dit  »Mokhis »
Tél.: 00222 36. 32. 06. 97

Les commentaires sont fermés