Biographie du Cineaste Mohamed Hondo

Med_Hondo_1Né en 1936 à Atar, en Mauritanie.
Depuis l’Ecole Hôtelière Internationale de Rabat, au Maroc, où il apprend son premier métier de cuisinier, cinquante ans se sont écoulés !
Cinquante ans forgés au « nomadisme » de ses origines – une famille, qui au gré des mariages ou des guerres, s’est installée au Mali, au Maroc, au Sahara, en Algérie ou au Sénégal.
Cinquante ans d’un regard exercé à l’observation des sociétés et pays qu’il a traversés.
Cinquante ans durant lesquels il se forge une conscience politique citoyenne.

Il arrive à Marseille en 1959, puis s’installe à Paris, où il vit de petits métiers et s’inscrit à des cours de théâtre tout en dévorant les livres de Louis Jouvet et de Stanislavski.
Sa rencontre avec la grande comédienne, Françoise Rosay l’encourage.
Vient l’époque où il joue « les classiques » : Shakespeare, Molière, Racine… puis, celle où il décide que les Africains se doivent d’être représentés au théâtre par le biais d’auteurs ou de comédiens.
Il fonde sa propre compagnie théâtrale « Griotshango » en 1966 avec le guadeloupéen Robert Liensol. Il met en scène des auteurs africains ou antillais, René Depestre, Aimé Césaire, Daniel Boukman puis en 1969, l’Oracle de Guy Menga jouée à Paris par des Africains et des Antillais.
Il réalise ses premiers films en 1967 et 1969. Cinéaste engagé, il est auteur, producteur et distributeur d’une quinzaine de longs métrages de fiction et documentaires.
Egalement acteur au cinéma, il a joué dans Un homme de trop de Costa Gavras (1966), Tante Zita de Robert Enrico (1967), Promenade avec l’amour et la mort de John Huston (1969), Antilles sur Seine de Pascal Légitimus (2000). Il est aussi la voix de Eddy Murphy au cinéma.

 

son film « soleil ô » a été projeté au magreb des films 2011:

 

Soleil Ô

Synopsis
Un immigré africain en quête de travail, découvre les aspérités de la « Douce France », le racisme de ses collègues, le désintérêt des syndicats et l’indifférence des dignitaires africains qui vivent à Paris, au pays de « nos ancêtres les Gaulois ».
Un cri de révolte contre toutes les formes d’oppression, la colonisation et toutes ses séquelles politiques, économiques et sociales ainsi qu’une violente dénonciation des fantoches installés au pouvoir dans beaucoup de pays d’Afrique par la bourgeoisie française.

Thèmes : Emigration , Colonisation

Réalisateur(s) : Hondo, Med

Pays de production : Mauritanie

Type : Long métrage

Genre : Fiction

Edition du festival : Maghreb des films octobre 2011

DVD disponible dans la DVDthèque du Maghreb des films (prêt possible aux programmateurs)

Année 1969 / 102’

Scénario Med Hondo

Image François Catonné, Denis Bertrand

Son Jean-Paul Loublier, Yves Allard, Alain Coutaud

Montage Michel Masnier, Clément Menuet, Jean-François Laguionie

Musique Georges Anderson

Contact Med Hondo, Tél/Fax : 01 42 09 01 03, mhfilms@free.fr

Avec Josette Barnette, Odette Picquet, Yane Barry, Robert Liensol, Théo Légitimus, Gabriel Glissand, Greg Germain.

 

©rimculture septembre 2015

 

Les commentaires sont fermés